lundi 16 décembre 2013

[TED] Vie privée sur réseau public

En juin dernier, Edward Joseph Snowden, un informaticien plus jeune que moi d'un an, dévoilait aux médias britanniques l'existence de PRISM, un programme de surveillance américain.


Mikko Hypponen, spécialiste finlandais en sécurité informatique, revient sur les faits et s'insurge contre les abus des agences gouvernementales des Etats-Unis.

Son intervention m'a interpellé à partir du moment où il a évoqué les gens qui n'ont rien à cacher et qui selon lui sont bien incapables de garder un secret.

Je pense faire partie de cette catégorie de personnes. Disons qu'en dehors du domaine de la sécurité informatique, j'ai une certaine aversion pour le secret. 


Mikko est un brillant orateur, très efficace dans ses démonstrations. Cependant, je trouve qu'il extrapole trop vite la surveillance par les services secrets à la mise en péril des droits fondamentaux.

Ne mélangeons pas tout. La NSA surveille les terroristes, espionnent les autres gouvernements et les instances internationales. 

Cela met-il pour autant en danger l'intimité des particuliers? A-t-on eu un cas où des informations gênantes, extraites de mails et autres conversations numériques, ont été divulguées sur un individu lambda? Il me semble que non. Cela peut-il se produire un jour? C'est en tout cas techniquement possible.

La solution selon Mikko Hypponen réside en l'open source. Quelle ironie! Utiliser une méthodologie ouverte à tous pour protéger le secret de chacun.